Constipation

La constipation correspond à une émission de selles trop rares ou difficiles à évacuer. Avec Ipsen, apprenez-en plus sur cette pathologie, son diagnostic et ses différents traitements.

Définition

On parle de constipation lorsque le nombre de selles est inférieur à trois par semaine ou que les selles sont de consistance trop dure ou de petite taille et difficiles à évacuer. Dans ce contexte l’émission des selles peut nécessiter des efforts de poussée parfois douloureuse associés généralement à une sensation d’évacuation incomplète, des douleurs abdominales (maux de ventre) ou des ballonnements.

Deux mécanismes principaux peuvent expliquer la constipation : le ralentissement du transit des selles tout au long de l’intestin et les troubles du mécanisme de l’évacuation des selles au niveau du rectum et de l’anus.

 

Symptômes et conséquences pour la santé

La constipation se traduit par plusieurs symptômes :

  • une diminution de la fréquence des selles à moins de trois par semaine,
  • des selles dures, peu abondantes, associées à une sensation d’évacuation incomplète.
  • des difficultés pour aller à la selle (déféquer), voire des douleurs,
  • une sensation d’inconfort au niveau du ventre (abdomen), des crampes et des ballonnements,

 

Causes et Facteurs de risque

Plusieurs causes de constipation sont possibles:

  • un changement dans les habitudes quotidiennes : modification du régime alimentaire (notamment à l’occasion d’un voyage à l’étranger) ;
  • une alimentation déséquilibrée trop pauvre en fibres ;
  • une trouble de l’évacuation des selles pouvant avoir débuté lors d’une éducation à la propreté trop précoce ou trop stricte pendant l’enfance, une difficulté d’accès aux toilettes (absence d’intimité en collectivité, activité professionnelle stressante, etc.) entraînant un réflexe inapproprié de rétention des selles ;
  • les effets secondaires de certains médicaments (notamment les antitussifs, certains traitements antidouleur telle que la codéine, certains antidépresseurs, etc) ;
  • la sédentarité, notamment chez les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite ;
  • des maladies intestinales peuvent également être à l’origine d’une constipation mais beaucoup plus rarement (cancer colorectal,…) ou une maladie chronique (diabète, hypothyroïdie, maladie de Parkinson, sclérose en plaques, etc.): elles doivent toujours être recherchées en cas de signe d’appel ;
  • Le plus souvent la constipation est dite fonctionnelle et on ne retrouve pas de cause particulière.

 

Prévalence

La constipation fonctionnelle concerne entre 10% et 30% des adultes dans les pays occidentaux, plus majoritairement chez la femme (2/3) que chez l’homme (1/3). Dans les études portant sur les populations âgées, jusqu’à 50% des personnes vivant en institution décrivent des symptômes de constipation en raison notamment de leur sédentarité, de la prise d’un plus grand nombre de médicaments et de certaines maladies liées au vieillissement.

La constipation de l’enfant est souvent méconnue, souvent simplement exprimées par l’existence de douleurs abdominales récurrentes.

3 selles

Moins de 3 selles par semaine ou selles trop dures, difficiles à évacuer

Entre 10% et 30%

des adultes peuvent être concernés, plus souvent chez la femme

La constipation

de l’enfant est souvent méconnue

Mise à jour le : 18/10/2017